top of page
Rechercher
  • lenfantmagali

Qigong du dos





Les bienfaits du Qigong sur le dos :


Dans la tradition taoïste, la colonne vertébrale est appelée la colonne céleste, car elle unit le Ciel et la Terre. Libérer son dos de la douleur nous connecte à ces deux sources de Vie fondamentale. Alignée, notre nature peut s'exprimer naturellement et tout devient plus simple. Dans la pratique du Qi Gong, et dès la posture initiale, le corps est suspendu au ciel à partir d’un point situé au sommet du crâne, le point Ba Hui (20VG). Ce point est à mettre en relation au point qui se situe, plus bas, au centre du muscle périnée, le point Hui Yin (1VC).


La pratique du Qi Gong nous permet de développer une véritable écoute du corps. Une attention constante est portée à la profondeur de la respiration, ainsi nous créons une harmonie entre l’intérieur et l’extérieur du corps et l’Esprit peut s’apaiser.


A travers la pratique de cette discipline, nous cultivons la Force du mental ou l’état de calme du Shen, de l’Esprit. La concentration et l’intention requise dans la pratique participent à conduire l’énergie dans les différents endroits du Corps. Grâce à notre Intention, nous pouvons guider notre souffle le long de notre colonne pendant la pratique du Qigong et ainsi faciliter, fluidifier et harmoniser la circulation du Qi dans ces passages étroits et souvent fermés ou bloqués.

Les exercices réguliers de Qigong permettent également de détendre le corps en profondeur, en favorisant une meilleure circulation du sang et de l’énergie. Sans cibler une zone précise à traiter, la simple pratique du Qigong permet de rétablir une circulation harmonieuse de l’énergie dans l’ensemble du corps. Une fois que toutes les cellules du corps sont rechargées en énergie, en Qi, nous pouvons plus facilement réparer les dommages et reconstituer la force du corps. Contrairement à des mouvements qui mobiliseraient uniquement la colonne vertébrale et les muscles du dos, les exercices de Qi Gong favorisent la régulation générale du fonctionnement de nos organes internes et réduisent les répercutions douloureuses au niveau du dos.


Les courbatures diminuent et les tendons se nourrissent. Le corps se centre et notre structure s’aligne, nous évitons ainsi les compensations et les déformations du squelette. Le corps s’équilibre intérieurement et extérieurement. Nos facultés d’homéostasie augmentent et les transitions entre les temps d’action et de récupération sont facilitées.


« Le Qigong de la Colonne vertébrale » :


Il existe de nombreux mouvements de Qigong bénéfiques pour le dos.

Le « Qigong de la Colonne vertébrale » est un enchaînement enseigné à l’Académie de Pékin. Après vingt ans d’étude par le corps médical pour le mettre forme, sa pratique permet aujourd’hui d’obtenir des résultats thérapeutiques. Il est aujourd’hui utilisé dans les hôpitaux chinois comme moyen de rééducation ou d'amélioration du fonctionnement de la colonne vertébrale. Il est possible d’effectuer l’enchainement dans sa totalité ou d’utiliser ce Qigong juste pour les mouvements qui correspondent aux vertèbres concernées. Lorsque nous choisissons de travailler sur un étage de la colonne vertébrale, sur une cervicale ou sur une dorsale, nous pratiquons également les mouvements au-dessus et en dessous de la zone traitée de façon à obtenir un équilibre sur la zone concernée.


Au cours de l’atelier du Qigong du dos que je propose, nous aurons l’occasion, notamment, de découvrir et nous approprier une partie de cet enchaînement. Ce « Qigong de la Colonne vertébrale » est bénéfique et également long, je préfère donc vous le transmettre par partie afin que vous puissiez l’assimiler et le vivre en conscience et dans un esprit calme.





Les différentes vertèbres et leur nombre :


La colonne vertébrale de l’homme comporte 33 (ou 34 selon les individus) vertèbres: cinq vertèbres sont soudées et forment le sacrum (la région sacrée) et quatre ou cinq vertèbres soudées également forment le coccyx. De la tête au coccyx, nous trouvons les cervicales, les thoraciques, les lombaires, les sacrées et enfin les coccygiennes.







Les liens vertèbres et organes :


Les nerfs qui partent de notre colonne vertébrale relient chaque vertèbre à plusieurs organes. En effet, de notre colonne vertébrale partent soixante-deux nerfs (trente-et-un de chaque côté) qui sont reliés à différents organes du corps. Une douleur dans telle ou telle vertèbre peut aider à localiser l’organe source de la douleur, et le massage d’une zone vertébrale précise peut aider à soulager les organes qu’elle innerve. Un massage doux et bienveillant de la zone vertébrale peut donc participer à un soulagement d’une douleur ou d’un mal être. Nous laisserons bien sûr la manipulation des vertèbres au corps médical.







Voici une liste des troubles de santé concrètement associés à chaque vertèbre. Nous pouvons ainsi masser directement la vertèbre concernée par notre trouble de santé ou, inversement, nous intéresser à la santé des organes reliés à une vertèbre douloureuse.


Par exemple, une affection liée à l’appareil génital féminin (utérus, ovaires, etc.) gagnera à ce que nous massions globalement la zone des vertèbres lombaires L1, L2, L3 et L4.



Les sept vertèbres cervicales C1 à C7 :


  • C1 : Tête – Oreilles – Yeux – Méninges – Cerveau.

  • C2 : Tête – Oreilles – Yeux – Méninges – Cerveau – Os mastoïde.

  • C3 : Visage – Oreilles – Yeux – Cerveau – Cou – Nez.

  • Joues - Oreille externe - Os de la face - Dents - Nerf trijumeau

  • C3 / C4 : Nez - Lèvres - Bouche - Trompes d’Eustache - Yeux

  • C4 / C5 : Cordes vocales - Pharynx - Glandes du cou - Amygdales

  • C5 / C6 : Glande thyroïde - Muscles du cou

  • C6 / C7 : Épaules - Coudes - Bourse séreuse de l’épaule

  • C7 / D1 (T1) : Avant-bras - Poignets - Mains - Doigts - Œsophage – Trachée



Les douze vertèbres dorsales (ou thoraciques) D1/T1 à D12/T12 :


  • D1 (T1) / D2 (T2) : Bronches - Poumons - Plèvre

  • D2 / D3 ou T2 / T3 : Poitrine - Seins - Mamelons - Cœur

  • D3 / D4 ou T3 / T4 : Psychisme - Cœur affectif

  • D4 / D5 ou T4 / T5 : Artères coronaires - Sang

  • D5 / D6 ou T5 / T6 : Œsophage

  • D6 / D7 ou T6 / T7 : Diaphragme - Estomac - Duodénum - Plexus solaire

  • D7 / D8 ou T7 / T8 : Foie

  • D8 / D9 ou T8 / T9 : Vésicule Biliaire

  • D9 / D10 ou T9 / T10 : Reins - Capsules surrénales - Uretère

  • D10 / D11 ou T10 / T11 : Rate - Pancréas

  • D11 / D12 ou T11 / T12 : Intestin grêle - Circulation lymphatique

  • D12 (T12) / L1 : Gros intestin ou côlon - Anneaux inguinaux



Les cinq vertèbres lombaires L1 à L5, le sacrum et le coccyx :


  • L1 / L2 : Ovaires ou testicules - Genoux - Trompes de Fallope

  • L2 / L3 : Appendice - Abdomen - Caecum - Partie supérieure des jambes - Vessie

  • L3 / L4 : Utérus - Prostate - Muscles lombaires - Nerf sciatique - Organes sexuels

  • L4 / L5 : Partie inférieure des jambes - Chevilles - Pieds - Orteils - Hanches

  • L5 / S1-2-3-4-5 : Rectum - Anus

  • S5 /Coccyx : néant



Les douze vertèbres dorsales sont généralement abrégées par la lettre « D1/2/3, etc. » mais on les appelle également parfois les vertèbres thoraciques (abrégées par « vertèbre T12 » ou « vertèbre Th12 ».



La relation vertèbres et émotions :








La lecture énergétique du dos :



Il y a 12 Méridiens Principaux reliés à certains organes. Ils sont bilatéraux, c’est-à-dire que leur trajet sont les mêmes à droite et à gauche du corps. Il y a également 8 Méridiens Extraordinaires qui ne sont pas reliés au fonctionnement d’un organe particulier, mais considérés comme des réservoirs d’énergie.


Les méridiens relient et nourrissent l’ensemble des éléments de notre corps. Les méridiens Yin montent de la Terre vers le Ciel, sur l'avant du corps, et les méridiens Yang descendent du Ciel vers la Terre, sur l’arrière du corps.


Je vous invite, dans votre pratique et/ou auto massages, à porter votre intention sur le trajet des méridiens d’énergie qui circulent dans le dos afin de stimuler le flux d’énergie dans les méridiens. Votre dos pourra ainsi plus facilement se détendre et se relâcher : Plus la circulation énergétique dans ces méridiens sera abondante et équilibrée, plus les tissus de votre dos seront nourris et la souffrance diminuera.



les méridiens d’acupuncture qui circulent dans le dos :



Le Méridien de la Vessie (V)






Le méridien de la vessie est le méridien le plus long du corps humain. Méridien Yang, il est composé de 67 points qui sont, surtout sur le dos, relativement proche les uns des autres. Il est celui qui a le plus de points situés sur le dos, du fait qu’il est formé sur la face postérieure du tronc, de deux chaînes parallèles de points circulant le long de la colonne vertébrale.


Il démarre au bord intérieur de l’œil, passe sur le crâne, descend dans la nuque et se partage en deux branches de chaque côté de la colonne vertébrale, passe par le sacrum, circule sur tout l’arrière des jambes jusqu’au bord extérieur du petit orteil.


La vessie a pour fonction première de stocker les liquides troubles ou en surplus, mais aussi de les excréter ou de les réutiliser. C’est sa fonction appelée

« transformation du Qi ». Le méridien de la vessie contrôle le niveau des liquides dans le corps, notamment l’urine. C’est également lui qui se charge d’éliminer les déchets énergétiques. D’une manière plus large, le méridien de la vessie nous permet de nous débarrasser de tout ce qui est toxique dans notre vie émotionnelle : peur, angoisse, stress.




Le Méridien de l'Intestin Grêle (IG)






Le méridien de l’intestin grêle est « Yang » et est porteur de 19 points. Il court sur l’arrière du bras de l'angle unguéal externe de l’auriculaire jusqu'à l’articulation de l'épaule, et surtout, il passe par l’arrière de l’épaule, le dessus de l’omoplate et continue sur les côtés du cou, pour se terminer devant l’oreille. Autour de l’omoplate et dans le cou, il couvre une zone, souvent tendue et douloureuse. A noter qu’une courte branche dans la joue (à partir du 18ème point) monte vers le coin intérieur de l’œil où elle se connecte avec le méridien de la vessie.

Il a pour fonction de recevoir, de transformer et de séparer les liquides. Il gère ainsi le produit de la digestion et sépare le pur (qui ira nourrir le sang) de l’impur (qui sera éliminé par le Gros Intestin).


Le méridien de l’Intestin Grêle est appelé "Le maître du discernement". Les émotions qui s’y rapportent sont liées à toutes les problématiques de jugement, d’appréciation, de relation, de tri à faire dans sa vie…

Nous pouvons ainsi développer notre capacité de discernement en relâchant, ou en massant la zone des trapèzes et du muscle du cou et également en portant notre attention sur cette zone avec un esprit calme et confiant.




Le Vaisseau Gouverneur ou DU MAI (VG ou DM)







Pour le descriptif du trajet et de sa fonction, je vous invite à vous référer à l’article sur les principaux points énergétiques en Qigong.


Le Vaisseau Gouverneur Du Mai est le réservoir de l’énergie Yang. Il va refléter tous les attributs énergétiques du Yang : l’action juste, l’émergence, le rayonnement intérieur, le cap, la direction à suivre. Il est le garant de notre alignement intérieur, il trace notre verticalité en 6 temps (coccyx, sacrum, lombaires, dorsales, cervicales, crâne). Une bonne circulation dans ce méridien va tonifier le Yang des reins et fortifier la colonne vertébrale, plus particulièrement en cas de douleurs lombaires chroniques. C’est le principal méridien qui nourrit le système nerveux.




Le Méridien de Ceinture ou DAI MAI







Pour le descriptif du trajet et de sa fonction, je vous invite à vous référer à l’article sur les principaux points énergétiques en Qigong.


Le Méridien de Ceinture Dai Mai nous donne de la cohérence. Il est le garant d’un bon équilibre entre le haut et le bas, la droite et la gauche et le Yin et le Yang. Un dysfonctionnement de ce méridien peut se traduire par des douleurs lombaires, surtout chez les femmes.




Le Méridien d'Assaut ou Pénétrant ou CHONG MAI







Le méridien Chong Mai a un trajet complexe, présent partout, il apporte une notion de globalité. On dit de lui qu’il est la "Mer des douze méridiens" car il les met en relation et régule le Qi et le sang dans l’ensemble de leurs trajets. Il prend sa source dans la cavité pelvienne, émerge au périnée se sépare en plusieurs trajets dans notre buste et sur l’avant où il va irriguer toute la poitrine. Il remonte ensuite sur l’abdomen jusqu’à la gorge puis entoure la lèvre supérieure. A partir des Reins, il présente une branche ascendante près de la colonne vertébrale. Sa branche descendante part vers la cuisse, passe sur le creux derrière le genou, vers le mollet jusqu’au gros orteil.


Ce merveilleux Vaisseaux comme le Ren Mai et le Du Mai fait circuler le Qi Protecteur et lutte contre les facteurs pathogènes externes dans le thorax, l'abdomen et le dos.

Le Méridien Chong Mai a la possibilité de réguler l’énergie des reins et ainsi de nourrir le Qi originel. Les reins sont en effet considérés comme la loge de notre capital énergétique. Parfois nommé "Méridien de l’Éveil", Chong Mai participe à nourrir le cerveau et à élever son niveau de fonctionnement. Il nous aide à conduire plus facilement l’énergie dans notre corps, à renforcer notre concentration et notre équilibre et à devenir plus serein.




Le dos et la musculation :


Les muscles superficiels et profonds du dos :





Les muscles les plus superficiels du dos assurent le contrôle et la mobilité des membres et des mouvements respiratoires. Les muscles profonds agissent spécifiquement sur la colonne vertébrale et assurent à la fois la mobilité et le maintien postural.


Le Psoas





Le psoas est un muscle situé dans notre abdomen de chaque côté de notre colonne vertébrale et qui relie la colonne lombaire au fémur. C'est le seul muscle qui relie le bas et le haut du corps. C'est aussi un muscle polyarticulaire, car il relie plusieurs articulations entre elles. Il est composé plus précisément de deux muscles. On distingue le muscle psoas et le muscle iliaque.


Le psoas participe au maintien de notre posture. Il stabilise le tronc, le maintien en position verticale. En étroite collaboration avec les muscles fessiers et les grands droits de l’abdomen, il assure un dos bien droit. Il permet la flexion des jambes et est aussi le muscle qui favorise l’ancrage au sol. En inspirant profondément jusque dans notre périnée, nous stimulons notre psoas. Plus notre inspiration est profonde et plus la sensation d'enracinement est perceptible. Le psoas est également rotateur externe de la hanche. En position assise, nous l’engageons lorsque nous plaçons le pied gauche sur le genou droit et inversement. Enfin, le psoas est également engagé dans la marche car il permet d’enclencher le pas antérieur.


Le psoas est appelé "le muscle de l’âme" car il est très impacté par nos peurs. Lorsque nous sommes angoissés, apeurés, stressé, notre respiration devient plus courte car notre diaphragme est directement impacté. Les insertions du diaphragme et du psoas se croisent sur la colonne lombaire, le psoas sera alors directement impacté en cas de stress. En prenant le temps d’étirer ce muscle en conscience, nous pouvons ainsi atténuer notre stress.


Le Périnée







Le Périnée est le muscle du plancher pelvien. Il tapisse tout le bas de notre bassin. Il se situe autour de l’anus et des organes génitaux et s’étend du pubis en avant au coccyx en arrière. Au centre de nos chaînes musculaires antérieures et postérieures, il est primordial pour notre posture et notre axe. Il contribue au maintien des organes dans l’abdomen. Les viscères sont maintenus en place par des ligaments fixés à la hauteur des lombaires. Lorsque le plancher pelvien est affaibli et ne joue plus suffisamment son rôle de soutien, les organes s’affaissent sous leur poids, provoquant un étirement des muscles profonds de l’abdomen et des ligaments. Cette tension va occasionner des douleurs lombaires et pelviennes. De plus ce muscle est une véritable pompe énergétique. Sa contraction nous aide à envoyer de l’énergie dans notre moelle épinière, notamment par le biais du vaisseau Chong Mai, le vaisseau d’assaut.



Le diaphragme






C’est le muscle le plus vaste du corps et c’est principalement grâce à lui que nous respirons. Il se présente comme une membrane, en forme de dôme qui sépare les cavités abdominales et thoraciques. Il s’attache sur le sternum, les côtes et, dans le dos, sur les premières vertèbres lombaires. Il est percé pour laisser passer l’aorte, l’œsophage et la veine cave.


Lorsque nous inspirons, il se contracte, descend et s’aplatit, massant ainsi toute la masse viscérale de l’abdomen. Lorsque nous expirons, il se détend et son dôme remonte et vient aider les poumons à se vider. Plus nous respirons amplement, plus notre diaphragme sera souple et moins il contribuera à rigidifier votre dos. Plus notre respiration sera restreinte, petite, moins notre diaphragme bougera, plus vous serez sujet aux douleurs lombaires. De plus, moins vous respirez généreusement, moins vos cellules seront approvisionnées en oxygène, moins vos organes seront en bonne santé et plus votre corps sera raide et douloureux.


Le Qigong nous aide à développer notre capacité respiratoire et à entraîner notre diaphragme. L’engagement du périnée est également sollicité dans certains mouvements et nous opérons en douceur un renforcement musculaire. La Méthode Pilates est une gymnastique douce particulièrement complémentaire du Qigong. Elle permet, à travers sa respiration bien spécifique engageant le périnée et une respiration thoracique, de solliciter plus particulièrement les muscles profonds. Cette discipline est ainsi souvent conseillée par les médecins généralistes, kinésithérapeutes, ostéopathes, chiropracteur, sage-femme… en complément du Qigong, pour renforcer les muscles profonds et atténuer, voir supprimer, les douleurs physiques, particulièrement celle de la colonne vertébrale.




Conclusion


Pour conclure, afin de prendre soin de votre corps et tout particulièrement de votre dos, je vous invite à prendre le temps de vivre en conscience :


Marchez en conscience, mangez en conscience, détendez vous en conscience. Respirez en conscience, bougez en conscience, profitez sans limite des bienfaits de la pratique du Qigong, pratiquez une activité de renforcement musculaire profond, tel que la Méthode Pilates. Massez vous en conscience, posez simplement vos mains sur votre corps endolori en conscience, une chaleur et de l'Energie se diffusera. Stimuler des points d’acupuncture en conscience. Et enfin, souriez en conscience, la Vie est Belle !


Bon Qi!




59 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page